Français English Espanol German Italian Dutch Czech
Je recherche

Suivez-nous sur Facebook
Inscrivez-vous

La newsletter vous informe de tous nos événements importants au long de l'année ! 

...

» » » L’ÉCAILLER
Exporter en pdf  Exporter en pdf
Album photos L’ÉCAILLER

L'ECAILLER

Par Jean-Pierre JULE
 
Huîtres & Muscadet ...
 

 

L’Ecailler

 

Créée  par Mr Julé producteur ostréiculteur de troisième génération. Propose des huîtres creuses produites dans la RIA D’ETEL entre Lorient et Carnac département du 56.

La production se fait dans un  des bras de mer les plus puissants d’Europe, un mélange d’eau douce et d’eau de mer nous créée des huîtres de très belle qualité, vert pâle au goût de noisette.

Elles vous seront proposées lors du salon en dégustation à l’assiette de 6 et 12 huîtres en numéro 2 et 3 ...

Accompagnées de pain, beurre ½ sel, citron vinaigre /échalotes et bien sûr d’un muscadet sur lie du château la Casse Michère.

Egalement seront proposé des rillettes et terrines de la mer tels que rillette de ST Jacques, thon citron confit gingembre, sardines tomates séchées …

 

ETRE UN INITIÉ ... UN PURISTE

 

Amoureux de la mer, il vous citera les poissons comme un pêcheur à la criée et parlera avec passion des produits qu’il fait déguster.

 

Son unique obsession ?

 

Créer des moments conviviaux autour du poisson et des crustacés.

Pour un apéro iodé ou un brunch aussi doux qu’une brise marine, L’Écailler constitue la nouvelle escale indispensable.

 

DÉGUSTATION
 

Laissez-vous surprendre et ne vous souciez pas du temps que prendra votre choix,

puisque Dominique vous aura déjà proposé un petit verre de vin ou de spiritueux,

directement issu de la cave de vin …

 

Qualités nutritionnelles : Les trésors cachés des huitres

L’huître est un véritable trésor !
Non seulement pour sa richesse et ses variétés mais aussi parce qu’il s’agit d’un aliment complet, tonique, riche en protéines de qualité, abondant en vitamines et minéraux, et léger !

 

70 calories pour 8 huîtres environ !

Avec en plus :
• du fer et du magnésium, excellents contre la fatigue et le manque de concentration,
• du potassium pour le bon fonctionnement cardiaque,
• du cuivre et du manganèse qui, associés au fer, contribuent à la régénération sanguine,
• du calcium indispensable à la formation des os et au bon fonctionnement des cellules, du sélénium qui ralentit le vieillissement des tissus artériels,
• du phosphore, du sodium et du fluor (qui limite l’apparition des caries) et de l’iode déficient dans l’alimentation.

L’huître est apéritive (provoque la sécrétion de suc gastrique) tout en étant très digeste (temps de digestion relativement court).

Produit naturel, riche en nutriments essentiels, l’huître est une source saine et complète de bienfaits pour notre organisme.
huitre_offre

 

Dégustation en 3 étapes

 

L’ŒIL POUR LA ROBE

 

Votre verre de vin du Val de Loire est posé sur la table, vous pouvez évaluer la robe du vin :

 

Sa couleur exacte :

 

Les vins blancs du Val de Loire peuvent être secs et demi-secs, moelleux voire liquoreux. Leurs robes arborent une gamme de jaunes diversifiée : jaune vert, citron, paille, doré ou ambré.

Les vins de Loire rosés peuvent être habillés de nombreuses nuances de rose : gris, pivoine, rose saumon, framboise, cerise, orangé

Les vins rouges de Loire ont une teinte de robe qui varie selon leur cépage et leur vinification. Ils peuvent être rouge violacé, cerise, rubis, grenat, pourpre, brun, noir ou encore tuilé.

Son intensité : claire ou pâle, légère, moyenne, soutenue, foncée, dense, profonde.

 

Sa brillance : vive, franche, brillante, éclatante, terne, mate, oxydée, usée, passée.

 

Sa limpidité : trouble, louche, flou, voilé, limpide, brillant, cristallin, avec ou sans dépôt.

 

Fluidité : fluide, épais, dense, huileux, visqueux.

Prenez votre verre de vins de Loire par sa jambe et penchez-le doucement à la lumière pour observer les nuances de sa robe, faites tourner délicatement le vin dans le verre pour observer les « jambes » ou les « larmes » qui vont vous donner une idée de la consistance du vin : plutôt gras et concentré, ou plutôt fluide et léger.

 

C'est ensuite qu'il faut sentir le vin !

 

LE NEZ POUR LE BOUQUET

 

Le nez un organe indispensable du goût !

 

Plongez votre nez dans votre verre de vin de Loire, flairez, inspirez, prenez un peu d’air et recommencez. Vous allez percevoir des senteurs subtiles, puissantes, fraîches, agréables… ou déplaisantes si le bouchon a joué un mauvais tour au vin. 

Tous ces arômes vont peut-être évoquer en vous un parfum de fleurs, un dessert aux fruits, une brioche au four, la blague à tabac de votre grand-père, les épices d’un précédent dîner, une cueillette de champignons et bien d’autres encore que vous associerez spontanément à vos souvenirs, à des lieux, des personnes, des émotions.

 

Vous pourrez retrouver des nuances aromatiques :

 

 

de fleurs (blanches, rose, violette, acacia, sureau, tilleul),

de fruits frais (abricot, agrumes, banane, fruits rouges),

de fruits secs (noix, noisettes),

de fruits confits (figues, écorces d'orange),

de végétaux (herbe, fougère, foin),

de sous-bois (champignon, terre, humus),

d'animaux (viande, cuir, ambre),

empyreumatiques (pain grillé, café, bois brûlé, terre, soufre, tabac),

balsamique (vanillé, thym, résine de pin),

de bois (fûts, bois vert),

d'épices (cannelle, girofle, poivre, miel),

de minéraux (pierre à fusil, silex, iode).

C’est ensuite qu'il faut goûter le vin !

LA BOUCHE POUR LE GOÛT

D'un vin de Loire rapidement englouti on n'aura rien vu, rien senti, rien retenu. Quoi de plus plaisant que de se servir un verre de vin et d'en savourer chaque gorgée ?

Votre vin est-il gourmand comme un cabernet-d’anjou ou un coteaux–du-layon, vif et frais comme un muscadet,  souple comme un saumur-champigny, élégant et raffiné comme un savennières ou un anjou-blanc, léger et fruité comme un touraine, pétillant comme un crémant-de-loire ou un saumur-brut, rond comme un chinon ? C’est en faisant rouler le vin dans toute la bouche, en le mâchant avec la langue selon l'usage et en faisant un effort d’attention que vous pourrez en profiter pleinement.

Une fois le vin avalé, ou recraché, encore un peu d’attention : vous pourrez dire si le vin est long en bouche ou court, c’est à dire si ses saveurs et ses arômes s’évanouissent rapidement ou s’épanouissent longuement.

Même avec très peu d’expérience, vous pourrez évoquer quelles notes odorantes s’expriment entre l’arrière-gorge et le nez, quelle est la nature des tannins : s’ils sont doux au palais, soyeux et souples, et si votre sensation est agréable.

La comparaison de l’odeur et de l’arôme d’un même vin rend la dégustation plus riche et intéressante : on arrive ainsi à mieux saisir toutes les facettes du produit.

Rappelez-vous que ce sont vos propres sensations qui priment ! Les droits imprescriptibles du buveur de vin (le tout avec modération bien évidement !) :

  • Droit de ne pas boire
  • Droit d’aimer, même l’aimable piquette des vacances.
  • Droit de ne pas aimer, même ce prestigieux magnum qu’on gardait pour le mariage d’Anne-Sophie… On aurait mieux fait de l’ouvrir pour sa communion. 
  • Droit de défendre son avis, surtout face à un illustre dégustateur.
  • Droit de recracher, c’est parfois même un devoir…
  • Droit de vider la bouteille dans l’évier ou les plantes vertes.
  • Droit de déguster seul, même si c’est meilleur à plusieurs…
  • Droit de râler contre le goût de bouchon, même si le vigneron n’y peut rien.
  • Droit de faire du bruit en dégustant, mais pas besoin d’ameuter tout le restaurant avec des gargarismes.

Les Vins du Val de Loire vous souhaitent de bonnes dégustations …

Pour en savoir plus :
 
Laisser un commentaire